background

Background.

Samuel Malka est né au début des années 1980 en banlieue parisienne. En 1994, sa rencontre avec la culture Hip-Hop, à travers le rap tout d’abord puis le graffiti lors de ses trajets vers Paris, va façonner son approche artistique.

En 2000, il intègre l’école MJM Artschool ainsi que Le Studio ( IBM ), agence digitale parisienne. Il y apprend les bases de son métier et fera partie de la première génération de directeurs artistique digitaux . Il y rencontre alors  son ami Pierre-François Hagège ( futur fondateur de l’agence Merci-Michel ), influençant jusqu’à aujourd’hui ses créations. Il rejoint ensuite le groupe Isobar et l’agence Planète interactive. Desperados, Renault sont les premières marques qui lui sont confiées. « Va vers la simplicité, garde en tête l’histoire que tu veux raconter, et pour ton plaisir ajoutes y un peu de poésies  » .  Ces conseils ne le quitteront pas par la suite. Il se fera licencié… à croire qu’il n’avait pas le même sens de la poésie, entre autres , que sa directrice de création de l’époque.

C’est chez McCann Paris, plus précisément chez Mrm, que Samuel Malka continue son chemin en agence. Nespresso, Microsoft, Sfr comme terrain d’expression. Son héritage graphique laissé par le rap et le graffiti associé à des fondamentaux d’exigences ( typographie et calage ) lui permettent, tout doucement d’instaurer « une patte » à son travail. Impertinence et exigence pourraient les résumer.

En 2010 , il abandonne la ligne 13, pour s’installer sur l’ile de la Réunion. Il prend le poste de Directeur de création de l’agence digitale du groupe Saatchi&Saatchi, Adplay. Ces clients sont l’IRT, Volkswagen, Mercedes, Orange ( pour qui il signera également pendant 2 ans l’ensemble des campagnes dites 360 ). En 2013, il sort l’album de rap « In extremis » sous son nom d’artiste Sho’r Eze.

En 2016, il prend le chemin de l’indépendance. La réalisation prend une place importante, avec Romain Philippon il signe pour le groupe Gren Sémé 4 clips dont le dernier avec Gael Faye. S’en suivent un documentaire sportif pour la MCB diffusé en prime time sur  la télé national mauricienne et des spots publicitaires pour Bledina, Zeop ou encore la MTPA.  IL fonde également le collectif Contrebande avec Hippolyte et Romain Philippon, et met en place les expositions Rock & BD et le livre les accompagnant . En parallèle , il s’occupe de la direction de création ( en freelance ) de l’agence de publicité Zoorit, notamment de la marque Zeop. En 2019, il photographie  la couverture du magazine BuzBUz et met en place le projet Virages ( toujours avec Romain Philippon ).

Samuel travaille aujourd’hui entre La Réunion & Paris, préparant pour 2020 son premier court métrage, nouvelle étape après 20 ans de carrière.

🐼 🎥❤️✊🏽